Messe à la cathédrale

Si l’on n’exige pas à l’admission d’être baptisé ou de mener une vie chrétienne, il est nécessaire en revanche que chaque jeune accepte de cheminer dans la foi, selon son histoire et sa formation religieuse. La joie particulière que l’on souhaite en retirer est celle d’être aimé inconditionnellement, par pure miséricorde, socle solide sur lequel le jeune pourra construire une personnalité épanouie.
Ce socle est particulièrement nourri au niveau intellectuel par l’approfondissement de l’intelligence de la foi dans les topos, une fois par semaine. De même pour la prière, quotidienne (bénédicité et prière en chambrée) ou hebdomadaire (une Messe d’internat et les complies un soir).
À cet âge des remises en question, nous souhaitons permettre un progrès personnel à travers une pratique communautaire de la foi, qui permet aux fragilités de chacun de s’appuyer sur la solidité de la foi de notre petite Église domestique. Cela s’appuie principalement sur la pratique de la prière liturgique communautaire vécue par les membres de la communauté Saint-Martin.
Ainsi, d’autres propositions sont réservées aux volontaires (Messe quotidienne, vêpres, accompagnement spirituel…).